La première bénédiction de la prière, la Téfila (première partie)

Explication détaillée des mots de la téfila (amida). 

La première bénédiction définit celui à qui s'adresse la première bénédiction. 

Dès les premiers mots le rav met en exergue la faiblesse des traductions usuelles. 
Barou'h (ברוך) ne signifie pas béni. En effet, comment pouvons-nous dire de D.ieu qu'il est béni? Il signifie source de bénédiction. Qu'est-ce que cela implique ? 
Le premier est donc une prise de conscience que chaque personne est face à une source de bénédiction et c'est cela qui va sceller le contrat entre D.ieu et les Hommes, son flux de bénédiction dépendra de la conscience des hommes. 

Découvrez les secrets de la bénédiction grâce aux explications du Rav Oury Cherki. 

Partager