La place de la Shoah dans l'identité juive (partie 1

La place de la Shoah dans l'identité juive (partie 1)

Nous vous offrons une conférence passionnante en deux parties du docteur Attia, historien travaillant à Yad Vashem, qui débute par un historique de l'intérêt et de l'étude de la Shoah; il a été assez tardif étant donné la volonté des survivants de vivre, mais également que le message paraissait inaudible, impossible à transmettre, tout ceci dans un contexte de reconstruction de l’Europe. Ce n’est qu’à partir des années 70 avec le procès Eichmann que la Shoah commença à intéresser une partie d'un monde chrétien, parallèlement à une ritualisation dans le judaïsme libéral. S'est ensuivi à partir des années 80 le début d’une étude sérieuse des historiens sur le sujet et ce n’est que sur le tard que l’ensemble des Juifs ont porté un intérêt sérieux à cette déchirure interne.
Le docteur Attia dans un second temps nous décrit l’historique de la ritualisation de l'événement dans le peuple juif : Yom Hashoah, le kaddish général institué le 10 Tevet etc
Dans un troisième temps , il nous livre une explication profonde sur l’idéologie du nazisme qui fait office d’une sorte de miroir inversé du judaïsme, en effet 3 piliers fondent cette idéologie : la race aryenne comme race pré diluvienne, le principe d’immortalité et l'attachement vital à la terre .Ces notions ont été puisé dans l'identité hébraïque pour l’appliquer à son idéologie et donc les falsifier...

Partager