Béréchit: la vision optimiste du monde

Le deuxième passouk de Béréchit paraît contradictoire au premier passouk puisqu'il parle de chaos alors que le précédent décrit un monde parfait. Le hidouche de la Torah est, qu'à l'origine le monde a un projet de perfection: il va être en désordre mais il va toujours tendre vers cette origine qui est la perfection. C'est pour cela que la Téchouva est à l'origine du monde: on revient vers sa profonde nature. 

Partager